CLOISONS : Moduler l’espace

Après avoir beaucoup décloisonné les habitations, surgit le besoin de réorganiser l’espace d’une autre façon : cloisonner avec des structures légères et amovibles, permettant de créer des espaces distincts, modulables en fonction des besoins et des envies. Amovibles, coulissantes, pivotantes, les nouvelles cloisons ont de quoi surprendre, mais sont parfaites pour répondre à ces nouvelles exigences.

Une des grandes tendances de la décoration est de décloisonner au maximum pour s’adapter à de nouveaux modes de vie, ou plus simplement pour gagner en espace et en lumière. La cuisine s’ouvre sur le salon, la salle de bain sur la chambre, les portes se font plus discrètes, jusqu’à disparaître au profit de cloisons coulissantes. Les fabricants conçoivent de nouvelles cloisons, amovibles ou modulables, qui se prêtent mieux à des besoins ponctuels, et s’adaptent plus facilement à des changements de décoration. Ces cloisons peuvent coulisser, pivoter, s’escamoter, pour moduler les surfaces, en fonction des moments de la journée, ou des besoins des occupants. Modifier les volumes, faire varier les ambiances, tout devient plus facile à mettre en œuvre. Les styles et les matériaux proposés permettent de multiplier les variations, et de faire de la cloison un élément du décor à part entière.

De larges panneaux glissent sur de gros rails

Les cloisons coulissantes, posées en applique sur un pan de mur, peuvent donner de la personnalité à une pièce. Cette technique de pose met la cloison en évidence, lui donne une présence forte, et permet de multiples interprétations. Dans un intérieur de style industriel, un panneau plein, métallique ou en bois, coulissant sur un gros rail, laissé délibérément bien visible, donnera le ton. Ce type de cloison peut aussi s’adapter à une ambiance atelier d’artiste, où l’espace peut être rythmé par une cloison coulissante inspirée des verrières, composée de plusieurs panneaux, métalliques dans leur partie basse, et vitrés dans leur partie haute.

cloisons
©Coulidoor

Laisser passer la lumière avec les cloisons en verre

La cloison en verre joue sur l’épure et la transparence, coulisse sur des rails discrètement intégrés au sol et au plafond, cloisonne tout en préservant la luminosité. C’est une option intéressante pour séparer une chambre et une salle de bain sans fenêtre, car la pièce pourra ainsi bénéficier d’un éclairage naturel. Ce type de cloison crée aussi des séparations sans isoler, en préservant les liens visuels entre les différents espaces. On peut aménager ainsi un bureau, séparé du séjour par une cloison transparente, et s’isoler pour travailler, tout en gardant le contact avec les autres occupants de la maison. Il existe des cloisons en verre coloré, fumé, opaque, pour varier les utilisations et s’adapter aux choix esthétiques de chacun.

cloisons
©Coulidoor

Les cloisons en bois séparent en légèreté

Les cloisons en bois, à claire-voie, offrent un joli jeu de cache- cache, séparent les espaces tout en laissant passer la lumière et entrevoir ce qui se passe de deux côtés. Amovibles et légères, elles se fixent au sol et au plafond à l’aide de vérins réglables. Mais, elles peuvent aussi se rabattre ou pivoter pour s’éclipser totalement ; elles sont alors parfaites pour créer un dressing dans une chambre. Les cloisons inspirées des shoji japonais, au style dépouillé, s’intègrent aux intérieurs zen ou minimalistes. Ces cloisons peuvent aussi se limiter à de simples paravents en bois ajouré, s’apparentant parfois à des sculptures aux savantes arabesques, idéales pour séparer entrée et pièce principale. On aime aussi aujourd’hui sparer les cloisons par des troncs de bouleau…

BON À SAVOIR

Les cloisons verrières, des séparations tout en transparence

Les verrières sont une solution astucieuse pour séparer deux pièces sans faire obstacle à la lumière ou apporter un éclairage naturel à une pièce borgne. Elles permettent de créer une pièce supplémentaire sans totalement isoler les deux espaces. Créer une salle de bain adjacente à la chambre ou un bureau dans le salon devient possible sans travaux importants.

Du style industriel à une ambiance plus cosy, en passant par l’esprit bohème d’un atelier d’artiste, les cloisons verrières laissent la part belle à de multiples interprétations.

La verrière classique est composée d’une armature en acier, séparées par des montants disposés tous les 30 à 40 cm. Les parties vitrées sont en verre feuilleté, transparent ou dépoli, ce qui assure une sécurité parfaite. En cas d’accident, les morceaux de verre restent solidaires et ne provoquent pas de blessures.

On peut installer la verrière sur un soubassement en tôle ou sur une petite cloison en plâtre, en briques ou en béton. Les châssis peuvent être fixes ou ouvrants, les portes battantes ou coulissantes.

Ces nouvelles cloisons se plient vraiment à toutes vos volontés !

D’autres articles à lire ici…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *